Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Divers

Pour comprendre la dette américaine

Pour ceux qui veulent comprendre l’endettement américain et l’impact sur l’économie américaine et mondiale, je vous réfère à un excellent blog , quoique un peu compliqué à lire pour une personne qui n’a pas de bonnes notions d’économie: Économie et crise aux USA

http://criseusa.blog.lemonde.fr/

 

Bonne lecture.

Les comptables qui bloguent

Je viens de lire un article dans le CGA Magazine : Chiffres et blogosphère, il faut compter avec les comptables. Une liste de plusieurs blogueurs anglophones et 2 blogueurs francophones, dont le mien. Très peu de blogues canadiens, encore moins de francophones.

J’ai donc “fouinée” , je l’avoue, sur les sites recommandés et ce,  avec plaisir. Un blogue sur les comptables mécontents, un autre sur l’impôt, un sur l’évaluation d’entreprise et sur les faillites et insolvabilité.

http://angryaccountants.blogspot.com/   : le blogue sur les comptables qi veulent se défouler

http://www.rerolle.eu/ : le blog sur l’évaluation d’entreprise

http://profalbrecht.wordpress.com/ : le blogue d’un prof de comptabilité

http://grossmancga.com/site/  : le blogue sur l’insolvabilité

Des adresses à conserver.

Fraudes, poursuites et l’industrie pharmaceutique

dreamstimeweb_651235_drugs

Doit-on avoir confiance dans l’industrie pharmaceutique et ses représentants et de leurs  firmes de lobbying? Le cartel de l’industrie phamaceutique représente environ une quinzaine de firmes qui existent depuis 1920.

Je suis de la génération où dans les salles de classe il y avait une enfant victimed e la thalidomide. C’était un médicament prescrit aux femmes enceintes contre les nausées. Résultat: déformations des mains et/ou des pieds( et autres défauts congénitaux) chez certains enfants. Le médicament affecterait l’ADN chez les enfants et il n’est pas certain si les descendants seraient affectés ou non. Il y a un site internet pour les victimes canadiennes de la thalidomide à l’adresse suivante: www.thalidomide.ca .

Dans les journeaux , on lit souvent que les résultats des recherche  publiés dans les revues scientifiques  sont , dans une forte proportion, financés par l’industrie pharmaceutique  en plus d’être biaisées:

A recent move by a major medical journal could provide more timely disclosure of alleged undisclosed conflicts of interests between researchers and pharmaceutical companies. The Wall Street Journal reported July 7, 2009, that the Journal of the American Medical Association (JAMA) has softened its policy demanding that anyone filing a complaint about unreported conflicts of interest must not reveal the information to third parties or the media while the investigation is underway. In an editorial published early in July in JAMA, editors modified the policy so that it does not explicitly require silence during the investigation, according to the Wall Street Journal.

JAMA has been criticized “for taking five months to acknowledge that a study it published last year on the use of antidepressants in stroke patients was written by a University of Iowa psychiatrist who failed to disclose he had a financial relationship with the maker of the drug studied,” according to the article.

Source:http://pharmaceutical-kickbacks.com/

Le dernier exemple est celui du Dr. Reuben , un anesthésiste accusé de fraude majeure aux États-Unis:

Les premiers éléments du dossier ont été révélés ces derniers jours dans les colonnes d’Anesthesiology News, la revue du groupement professionnel américain d’anesthésiologie. A dire le vrai l’abcès commençait à grossir depuis près un an. On vient de commencer à l’inciser mais il est encore loin d’être vidé. Au centre de la scène, donc : le Dr Scott S. Reuben, collaborateur du célèbre Baystate Medical Center de Springfield (Massachusetts). Cet anesthésiste est désormais  publiquement accusé de s’être rendu coupable de fraudes majeures.

Ces fraudes auraient été commises dans le domaine des essais menés sur des malades et qui conditionnent pour une part les autorisations de mise sur le marché des spécialités pharmaceutiques. En congé maladie depuis des mois, aujourd’hui injoignable, le Dr Reuben, dit-on, reconnaît les faits qui lui sont  reprochés ; des faits pour lesquels il pourrait, curieusement, ne jamais être poursuivi.

Source: www.Slate.fr

Selon Tranparency international dans son rapport de 2006, sur la corruption et la santé, le secteur pharmaceutique est exposé à la corruption ( le rapport compte environ 400 pages) :

Une des plus importante est le degré d’implication du gouvernement dans sa réglementation : des études d’autres secteurs ont indiqué que l’incidence de la corruption est sensiblement plus forte lorsque l’État garde une mainmise sur l’économie et une bureaucratie envahissante.   En l’absence de contrôles institutionnels stricts, les régulateurs de l’État peuvent prendre des décisions discrétionnaires plutôt que des décisions basées sur des critères uniformes. En outre, il existe de fortes asymétries d’information entre les malades et les médecins (voir chapitre 1). Les malades font confiance à leurs médecins pour leur prescrire les médicaments les plus efficaces pour leur cas, mais la décision des docteurs quant au médicament à prescrire peut être influencée par la pression des entreprises pharmaceutiques. Les systèmes de contrôle de qualité disposent souvent de manuels de procédures insuffisants qui peuvent entraîner la fabrication de médicaments de qualité inférieure.

Rajoutons quelques petites statistiques de l’effort de marketing de cette industrie aux États-Unis, selon la même source ( page 106) :

Au cours des dernières années aux États-Unis, les industries pharmaceutiques, de fabrication de matériel médical et de biotechnologie ont déboursé chaque année la rondelette somme de 16 milliards de dollars américains dans leur marketing aux médecins , avec plus de 2 milliards de dollars américains dépensés uniquement pour payer des repas, financer des réunions et des manifestations3. Les industries ont versé entre 1000 et 5000 dollars américains (et plus) aux médecins sous forme d’honoraires pour tenter de les convaincre de faire partie de leurs bureaux de conférenciers et pour les engager comme consultants bien rémunérés et membres de leur conseil consultatif. Par ailleurs, elles inondent les médecins de publicité journalistique, de quelques 90 000 aimables délégués médicaux. Elles paient les universitaires afin que ceux-ci les aident à élaborer du matériel éducatif et se lient d’amitié avec des étudiants en médecine en leur offrant des cadeaux tels que des livres, des stéthoscopes ainsi que des déjeuners et des dîners gratuits. De tels dons peuvent amener certains médecins à agir dans leur propre intérêt, et non dans celui de leurs patients. La marge entre des subsides tout à fait légaux entrant dans la politique de marketing d’une industrie pharmaceutique et des pratiques illégales est parfois très mince.

J’aimerais bien trouver une étude sérieuse sur l’augmentation des prix des médicaments. Surtout après la publication d’une hausse de 800% du prix du prémarin ( hormone pour les femmes ménopausées).  Il doit y avoir d’ autres médicaments dont le prix a subi  “une forte inflation ” . L e taux de rendement après impôts sur le capital investi varie entre 20% et 44% tandis que le rendement sur l’avoir des actionnaires atteint 70% dans certains cas selon l’étude de Léo-Paul Lauzon ( Analyse socio-économique: industrie pharmaceutique mondiale pour la période de dix ans 1996-2005, Montréal, Chaire d’études socio-économiques de l’UQAM, 2006, http://www.cese.uqam.ca/pdf/rec_06_industrie_pharma.pdf) .

Pfizer paiera une amende record aux USA de 2,3 milliards de dollars pour pratiques commerciales frauduleuses. Une amende de  22 millions pour la compagnie BIOVAIL . Tout  ça nous rappelle le scandale de l’anti-inflammatoire  Vioxx avec ses 4, 8 millards de dollars .

Les médicaments sont nécessaires, car la maladie existe. Cependant, la crédibilité de l’industrie pharmaceutique est rudement mise en doute, ce qui peut expliquer la controverse actuelle sur la vaccination contre la grippe AH1N1. Il est fort possible que le risque d’une pandémie soit très grand et qu’une vaccination massive s’impose pour protéger la population, mais la réputation de cette industrie, les poursuites, les conflits d’intérêts avec les agences  et  le corps médical font  qu’une partie de la population n’a tout simplement pas confiance. Il existe un climat de méfiance avec une multitude d’informations contradictoires que le consommateur  ne sait plus qui croire. Une des conséquences de la corruption est la perte de crédibilité d’une industrie. Ce ne sont pas toutes les entreprises pharmaceutiques qui magouillent, mais comment différencier le vrai du faux?

Lors de son procès pour fraude, un suspect gagne 96 000$ à la loterie

dreamstime_6707809

Un individu de 63 ans suspecté d’une fraude de 88 000$ plaide coupable et gagne, durant les audiences de son procès ,  un prix d’une valeur de 96 000$ à la loterie. Il avait un problème de jeu!

A former radio executive who admitted that he embezzled to support an addiction to scratch-off lottery tickets found out during his preliminary hearing that he had won a $96,000 lottery prize.

Prosecutors said the prize money won by Paul W. Lyle will go toward paying restitution to his former employer, American Media Investments, which owns three radio stations in Pittsburg, five in Joplin, Mo., and five in Texas.

Lyle, 63, pleaded guilty Thursday to felony theft for embezzling an estimated $87,750 from American Media, where he was the company’s chief operating officer until his theft was discovered in May.

Source: FraudBaron

Lacroix: peine de 13 ans

Une peine de 13 ans pour Lacroix selon ce que rapporte Radio-Canada.

L’avocate de M. Lacroix avait précisé, avant le rendu de la sentence, qu’il y aurait un nouveau calcul de la peine de son client en tenant compte du temps déjà purgé, dans la foulée du plaidoyer de culpabilité qu’il a enregistré.

Quand on lit 13 ans, ca veut dire environ 2 ans pour une possibilité de libération conditionnelle…si on ne considère pas ce qu’il a déjà fait.

La fraude et le zen?

dreamstime_5423306La fraude et le zen?
Je lisais hier, un petit livre ( 5 pouces par 5 pouces) quoiqu’ épais, sur le zen qui s’intitule:

“Mille chemins vers le zen”.

Beau papier, des couleurs ivoire, ocre, taupe, gris….Une expérience tactile, visuelle et spirituelle zen. Tout ca pour 14,95$ , imprimé en Chine. Impossible d’avoir un prix si bas, pour ce genre de livre, si imprimé ailleurs.

L’on dit “Mieux vaut un diable familier qu’un démon inconnu” et on a bien raison. Les diables font de bons enseignants. Une fois que l’on sait comment fonctionne le mal – ce qui n’est pas toujours aussi évident que ça en a l’air -, on sait ce qu’il faut fuir.

Source: Mille chemins vers le zen

De Robert Allen

Editeur: Albin Michel, 2005

J’aurais dû intitulé  mon blogue; “Mille chemins vers la fraude” . Quand on sait comment fonctionne la fraude et les fraudeurs, on sait ce qu’il faut fuir.

Grippe H1N1: opportunités d’affaires et d’arnaques pour fraudeurs?

La grippe H1N1 va faire des heureux car il y aura des opportunités d’affaires pour les entrepreneurs et des possibilités d’arnaques pour fraudeurs.

“La grippe A ne fait pas que des malades, elle fait aussi des commerçants heureux. Le marketing lié au virus H1N1 fleurit depuis déjà plusieurs mois, notamment sur Internet, jusqu’à prendre des proportions préoccupantes. Kits de désinfection à prix cassés, méthodes naturelles pour éviter la contamination, “destructeurs” de virus en tous genres… Sur la Toile, le meilleur cotoie le pire.”

Source: Le monde

Remèdes miracles, purificateurs d’air qui ne bloquent  pas les virus…etc.

Une réponse à la corruption et à la fraude: la finance éthique

En réponse à la corruption et aux fraudes, de plus en plus on parle de finance éthique :

Si la finance “éthique” ne date pas de la crise, celle-ci pourrait en tout cas lui donner la visibilité dont elle manque. Lassés de ne pas savoir où disparaissent leurs placements, agacés par les profits réalisés à leurs dépens, nombreux sont les Français qui se tournent vers les placements estampillés “responsables”, “durables” ou “solidaires”. Ces différentes appellations recouvrent cependant des réalités très différentes.”

Source: Le Monde

On parle de plus en plus de financement éthique,  de financement durable.

Il existe au Québec des coopératives d’épargne “Caisse d’économie Desjardins Solidaire”. Voici un extrait de leur vision:

Par les services financiers et conseils que nous dispensons, par les valeurs que nous portons, par les idées que nous mettons en avant, par les compétences que nous rassemblons,

  • Soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire en misant sur l’entrepreneuriat collectif, tout particulièrement au sein de quatre réseaux : syndical, communautaire ou associatif, coopératif et culturel.
  • Conseiller les citoyennes et les citoyens dans leur volonté de gérer leurs finances personnelles de manière à la fois judicieuse et socialement responsable.

Les personnes qui oeuvrent à la caisse recherchent constamment à s’inspirer, dans leur quotidien, d’un ensemble de valeurs  que nous voulons voir partagées.

La générosité dans les rapports, le respect dans l’accueil, la compétence dans le travail et la créativité dans l’action nous guident dans toutes nos activités et dans toutes nos relations.”

Source: le site web de la Caisse d’économie Desjardins Solidaire :

Je pense, personnellement,  que ce phénomène va prendre de plus en plus d’emphase dans les prochaines années mais que les vieilles fa^cons seront toujours là. Question de nature humaine.

dreamstime_9166411

Et, pendant ce temps là , à Harvard:

Last night, The Daily Show poked fun at a recent push at Harvard to establish a sort of hippocratic oath for MBA students. Harvard’s business ethics pledge contains the following line: “I will act with utmost integrity and pursue my work in an ethical manner.”

Not too much to ask, right? Well, John Oliver spoke to several Harvard and MIT MBA students who had absolutely no interest in signing the pledge. One even said: “It’s impossible to uphold the oath and still be responsible to your shareholders.” Another said, “I feel that ethics is a really fuzzy subject.”"

Source: Huffington Post, en cliquant ici.



Falsification de chèques avec du correcteur

Une employé de la SAAQ a été condamnée à une peine de 18 mois dans la collectivité pour avoir fraudé environ 125 000$ de la SAAQ en changeant , sur les chèques, le nom du bénéficiaire par le sien. La personne, une femme de 49 ans mettait du correcteur blanc pour masquer le nom de la SAAQ.

“Selon la preuve qui a été présentée devant le tribunal, Gauthier a falsifié près d’une trentaine de chèques, en inscrivant son nom sur ces chèques à la place de la RAMQ, pour ensuite les encaisser dans son compte personnel. La magouille s’est déroulée entre le 1er juin 2003 et le 1er juin 2005. Afin de ne pas se faire prendre, Gauthier a modifié les livres comptables.”

Article de Mathieu Boivin dans cyberpresse. Cliquez ici pour le lien.

La période est entre juin 2003 et juin 2005 pour environ 30 chèques .  2 années pour découvrir  une fraude assez grossière au correcteur  , c’est quand même assez long.

  • Comment se fait-il que lors des dépôts dans le  compte bancaire  de la fraudeuse, personne n’allumait sur le fait d’un chèque altéré au correcteur , surtout un chèque de cie assurance?
  • Comment se fait-il que les entreprises ayant émis les  29 autres chèques n’ont pas vu les altérations de leurs propres chèques lors de la vérification bancaire?
  • Il n’y a pas de suivi à la SAAQ des sommes à recevoir des cie d’assurance?

Bizarre, tout de même…

dreamstime_3692865

La majorité du temps les fraudes sont découvertes “par hasard” our par des dénonciateurs. Pas souvent par les systèmes de contrôle interne. Un autre exemple qui renforce la règle.

Fraudes sur les curriculum vitae

dreamstime_7757762

Quelles sont les 9 façons de tricher sur un cv?

1) Étirer les dates d’emploi pour combler les “trous” sans emploi ou pour camoufler un emploi non mentionné;

2) Exagérer les accomplissements et les bons coups et les compétences;

3) Changer le nom des postes pour  améliorer le genre de poste;

4) Exagérer les diplômes  et qualifications éducationnelles;

5) Périodes de non emploi ou de trous non expliquées;

6) Oublier des employeurs;

7) Utilisation de titres professionnels non justifiée;

8)Fausses raisons pour expliquer la fin  des emplois précédents;

9) Donner de fausses références.

On retrouve le plus la créativité des gens au niveau des références. Fausses lettres, faux numéros de téléphone, service téléphonique qui confirme le poste…etc.

Tiré et adapté de : RESUME FRAUD: THE TOP 10 LIES deBy Christopher T. Marquet, CEO, Marquet International Ltd. and Lisa J.B. Peterson  à l’adresse suivante:    http://fraudtalk.blogspot.com/

AUDIT INTEGRITY: Pour évaluer la bonne gouvernance des entreprises

Audit Integrity, société indépendante basée à Los Angeles se  spécialise dans la recherche autour des bonnes pratiques de gouvernance d’entreprise et dans l’établissement d’une valeur de risque de fraude et de poursuites des entreprises cotées à la bourse. Cette entreprise n,est pas une firme d’auditeur mais une firme donnant une cote d’intégrité à une entreprise.

Audit Integrity vient de publier une liste des entreprises les plus agressives et ayant la probabilité d’un taux de poursuite élevé en 2009.

Dans un de ses articles , l’auteur mentionne:

High incentive compensation can create perverse incentives to manipulate either the numerator or
denominator of earnings per share. With the majority of incentive compensation plans weighted
primarily on earnings per share targets, it is no surprise that companies with significant incentive
compensation plans also employ significant share repurchase programs. With its positive effect on
earnings per share and share price, share repurchase programs can be a typical method to enhance the
remunerative potential of the company executives

Source: Incentive Compensation and Share Repurchases sur le site www.auditintegrity.com/news

In response to the need for better risk management tools, Audit Integrity, an independent research firm, today launched a fraud risk assessment application to enhance the ability of corporations and auditing professionals’ to identify vulnerable companies and
utilize advanced analytics to reduce risk exposure.
Dubbed “RiskProfiler,” the application will be offered free to over 300 North American publicly traded firms rated “Very Aggressive,” the lowest rating of Audit Integrity’s flagship Accounting and Governance Rating (AGR), a widely accepted statistical measure of corporate integrit
y”

Source: AUDIT INTEGRITY ANNOUNCES RISK ASSESSMENT TOOL TO HELP CORPORATIONS
AND AUDITING PROFESSIONALS IDENTIFY POTENTIAL FRAUD

Comme on peut le constater, le rapport annuel publié par une corporation  ne semble pas être suffisant pour se former une opinion sur le risque de poursuite de la corporation et de la qualité des chiffres publiés.

Corporations that receive “Very Aggressive” ratings are proven to be statistically more likely to suffer negative events such as earnings restatements, restructuring, shareholder litigation and bankruptcy, thus they pose a higher systemic risk to stakeholders including investors, employees, creditors, regulators and, as recent events have proven, taxpayers. An abbreviated list of the largest qualifying corporations includes;

Pour voir la liste des 300 entreprises ayant une cote de “très agressive ” , cliquez sur le lien ci-dessus et aller sur le site de l’entreprise: www.auditintegrity.com . Il peut-être pertinent et prudent  de vérifier cette liste avant d’y investir.

Plans de relance économique: là où est l’argent, il y a de la fraude

La première fois où j’ai entendu parler des plans de relance rapides et express de l’économie je me demandé quel sera le délai où les fraudes seront connues. L’imagination et la créativité des fraudeurs est grande et très fertile. Ils ont une facilité à trouver les failles , à en profiter et par la suite cacher l’argent volé.

Déjà le FBI réassigne des agents luttant contre le terrorisme vers la section des crimes économiques:

“The FBI has reassigned some agents from terrorism cases to financial crimes.

The government’s $700 billion Troubled Asset Relief Program, and proposed economic stimulus legislation, likely will result in increased criminal activity, said Neil Barofsky, special inspector general of the TARP program, in prepared testimony.

“History teaches us that an outlay of so much money in such a short period of time will inevitably draw those seeking to profit criminally,” he said.”

À lire, sur Bloomberg en cliquant ici.

Lu: Swindled: The Dark History of Food, from Poisoned Candy to Counterfeit Coffee

Swindled – The Dark History of Food Fraud, from Poisoned Candy to Counterfeit Coffee de Bee Wilson , (Princeton University Press, 2008)  relate l’histoire des fraudes alimentaires en commençant par une revue d’un livre publié 1820 par F. Accum sur la modification des aliments et les poisons alimentaires. Citant Accum:

“Our pickles are made green by copper, our vinegar rendered sharp by sulphuric acid…”., le ton est donné au livre de Bee Wilson pour identifier le laissez-faire politique, la globalisation et la science moderne qui apportent la diminution de la qualité des aliments  et l’escroquerie qui est encouragé par le manque d’information des consommateurs.

Beaucoup d’exemples sur les derniers scandales alimentaires , des connus et des moins connus.Ce que les escrocs mettent dans la nourriture…quelquefois il faut lire vite certains passages.

Après la lecture très intéressante de ce  livre, on a pas tellement envie d’acheter des aliments préparés .

“If you don’t want to be swindled…Buy organic, where possible. Buy your food from someone you trust…Cook it yourself and familiarize yourself with the ingredients that go into proper food…”  page 327.

Donc, diligence.

Dons de charité et abris fiscaux : refus de la dépense

Certaines organisations de charité, donnant des reçus pour fins d’impôts, attirent les bienfaiteurs avec l’étiquette “Abri fiscal”.

L’Agence du Revenu Canada ( RC) a refusé 2,5 milliards de dollars de dons utilisés comme abris ficaux.  65 000 contribuables ont donc fait l’objet d’une nouvelle cotisation relativement à des dons de charité refusés. Le fait que l’organisme déteint un numéro d’organisme de charité donné par RC n’implique pas que la dépense est admissible. En effet, certaines organisations se servent de ce véhicule pour donner des reçus mais sans nécessairement avoir reçu les fonds ou avoir fait des activités charitables . Quelques exemples:

  • Pinaccle Foundation: Émission de reçus de charité pour plus de 6 millions, 18 000$ versé à des donataires reconnus
  • Banyan Tree Foundation: Leur but principal, selon RC  était d’offrir du financement aux donateurs.

Le site de RC met en garde les contribuables se voyant offrir d’alléchants reçus de dons de charité. Voir le site de RC à ce sujet.

Un autre genre de pyramide: ventes à palier multiples et “revenu passif”

On a tous un jour été sollicité par une personne bien intentionnée qui voulait que nous ayons un “revenu passif” ( que je définis comme: avoir du revenu sans rien faire pour…) et que nous devenions riches.  Très alléchant, quoi de mieux que ne pas travailler et avoir un revenu fixe qui rentre et ce, suffisemment pour bien vivre.  Le rêve! Un peu comme l’ancienne pub d’ il y a 10-15 ans ( lorsque les rendemendreamstime_42401551ts étaient de 10 et 12%) avec liberté 55:  prendre sa retraite à 55 ans ou avant et avoir une vie active, épanouissante et excitante.

Amway, Quixtar, Herbalife, Mary Kay , entre-autres,  nous proposent une avenue sur comment faire un revenu supplémentaire et avoir un revenu passif lors de la retraite. Il n’y a rien d’illégal à vendre un produit, ni à recruter des vendeurs .

Le problème c’est le nombre de personnes qui arrivent à générer   des revenus avec ce genre d’entreprise.  C’est un domaine où il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus.Des représentants recrutent  des “partenaires” en passant même la pub dans “emplois recherchés”.  Lors des réunions des ” prospects”, il y a un témoignage de quelqu’un qui fait beaucoup d’argent, on montre des photos de la catégorie “président”, “or”, “argent” et la vedette du mois qui vient de s’acheter une maison de  3 millions . Alors, si eux sont devenus riches, pourquoi pas nous? Indépendance financière, revenu d’appoint c’est alléchant .

Prudence, Prudence, rien n’est facile quand il s’agit de gagner de l’argent. Il faut se renseigner. Vous n’êtes pas certain? Consultez! Même en payant des honoraires  pour une consultation chez un expert, vous sauverez le 1 000$ ou 1 500$ de kit de produits  ou pour le kit de marketing pour devenir un distributeur. Démarrer son entreprise avec une mise de fonds de 1 500$, quelle aubaine!

Quelques statistiques:

  • “Amway/Quixtar, reveals that, on average, 99% of all participants received less than $10 a week in commissions, before all expenses”
  • “More than 50% of all commission payments were transferred to the top one-percent in ten of the eleven companies. In several cases, more than 70% of all commissions were paid to the top one percent.”
  • “Approximately 9 million consumers worldwide invest in these schemes each year as “sales” representatives though little of the products are ever actually resold to end-users. The newly recruited salespeople become the de facto and unwitting end-users. Their own direct purchases and fee payments represent nearly all the companies’ revenue.”
  • “With at least 60% churn rates, at least 6 million new people are enrolled in the schemes each year. The annual recruitment of these six million consumers is based largely on the companies’ false offers of an “income opportunity.””

source: http://www.pyramidschemealert.org/PSAMain/news/MythofIncomeReport.html

Je crois que leur force réside  à tout l’aspect social des rencontres qui est une façon de briser l’isolement, de se faire des nouveaux amis et de se faire un peu d’argent facilement ( ce qui ne semble pas être le cas ). 85% des recrutés sont des femmes. Toujours la vente de rêves et la vente de la possibilité de vivre la vie des “gens riches et célèbres”.

ua-7044257-1