Juricomptabilité et évaluation d'entreprise

Fraude 101

Une autre pyramide de Ponzi pour des investisseurs québécois?

Un conseiller en placement est soupçonné d’avoir fraudé des investisseurs de la région de Trois-Rivières sur une période allant de 1999 à 2008. On y retrouve le même schéma que pour les autres fraudes: rendement supérieur, charisme du représentant, détournement des fonds à des fins personnelles et probablement  aucune trace des fonds.

S’il est coupable, gageons que la peine d’emprisonnement ne sera pas très longue.

À lire sur Cyberpresse, en cliquant ici.

Fraudes sur les curriculum vitae

dreamstime_7757762

Quelles sont les 9 façons de tricher sur un cv?

1) Étirer les dates d’emploi pour combler les “trous” sans emploi ou pour camoufler un emploi non mentionné;

2) Exagérer les accomplissements et les bons coups et les compétences;

3) Changer le nom des postes pour  améliorer le genre de poste;

4) Exagérer les diplômes  et qualifications éducationnelles;

5) Périodes de non emploi ou de trous non expliquées;

6) Oublier des employeurs;

7) Utilisation de titres professionnels non justifiée;

8)Fausses raisons pour expliquer la fin  des emplois précédents;

9) Donner de fausses références.

On retrouve le plus la créativité des gens au niveau des références. Fausses lettres, faux numéros de téléphone, service téléphonique qui confirme le poste…etc.

Tiré et adapté de : RESUME FRAUD: THE TOP 10 LIES deBy Christopher T. Marquet, CEO, Marquet International Ltd. and Lisa J.B. Peterson  à l’adresse suivante:    http://fraudtalk.blogspot.com/

Fraudes par des commis comptables ( book keeper)

dreamstime_7841043-bookeeping Dans les différents médias on entend parler que des grosses fraudes , les petites qui touchent les Pme, quoique fréquentes , ne sont pas médiatisées. Souvent le propriétaire de l’entreprise ne porte pas plainte ni ne poursuit l’employé . On essaie souvent de “régler à l’amiable” avant de se rendre en Cour pour récupérer les sommes volées.

Aux États-Unis , par contre, le volume aidant, il y a des multitudes de journaux, de journalistes et de sites internets publiant ces fraudes.

Voici quelques exemples de “petites fraudes” comparées à la fraude de Madoff mais qui sont importantes pour une Pme:

  • Commis comptable (femme 51 ans ) , vol de 130 000$, état de New York . Technique: vol des sommes “cash” provenant des dépôts pendant 2 ans;
  • Commis comptable (femme 41 ans) , vol de plus de 200 000$ pendant plus de 6 ans, état de l’ Oregon;
  • Directeur exécutif d’une banque ( homme 51 ans) , détournement, dépôts de sommes d’ argent transférées dans son compte personnel: plus de 500 000$, état de l’Oklahoma. À l’emploi de la banque depuis plus de 30 ans;
  • Commis aux comptes payables ( femme 48 ans),  vols de plus de 150 000$ en faisant de fausses factures, chèques falsifiés, état de Virginie . Travaillait pour l’ entreprise depuis plus de 10ans;
  • Commis comptable ( femme 44 ans) , vol de 100 000$ en forgeant les signatures sur une période de 5 mois, état de l’Arkansas;
  • Commis comptable (mère et fille) vol totalisant  100 000$ . La mère fait engagé sa fille pour l’aider dans des tâches administratives: vols d’argent comptant,  faux chèques, achats non autorisés…etc. Durée , 3 ans.

Est-ce que votre entreprise est à l’abri de ce genre d’événement?

Sondage sur l’occurence des fraudes depuis le début de la crise économique.

L’ ACFE a fait dernièrement un sondage auprès de ses membres pour connaître la situation actuelle sur les fraudes dans les entreprises pour avoir une image claire de la situation.

Les résultats montrent qu’il y a une augmentation des cas de fraude pour les raisons suivantes:

  • les individus et les organisations ont des pressions financières plus importantes ;
  • les opportunités pour les fraudes dans les organisations sont plus grandes car les entreprises réduisent la main d’oeuvre , ce qui peut avoir pour effet de réduire les contrôles internes;
  • les individus étant submergés de nouvelles négatives ont tendance à penser faire  des vols et à les rationaliser.

Le facteur prédominant est celui de la pression financière que les individus vivent et les organisations devraient mettre en place des programmes d’aide aux employés ( conseils, aide psychologique, etc.) . Les répondants au sondage croient qu’il y aura une forte augmentation des fraudes par les employés, des vols d’identité, des arnaques par des tierces parties et la corruption. Cette augmentation serait causé par les mauvaises conditions économiques.

Les entreprises se doivent d’être prudentes et vigilantes parce que des gens désespérés font des choses désespérés et que la dernière choses à faire en périodes difficiles est de réduire les contrôles mis en place contre les fraudes et malversations.

La dynastie Madoff

Un article intéressant cité sur le site de l’ACFE ( Association of Certified fraud Examiner)  explique la montée et la chute de B. Madoff.

Un historique assez complet de toute l’histoire, les ramifications , l’implication de son frères et des enfants dans l’entreprise. L’auteur de l’article utilise le terme de “royal family” :

Mark and Andy worked among their colleagues on the trading floor, but they sat on a raised platform, a few feet above everybody else. And even star employees knew that they could rise only so high.”

Des anecdotes croustillantes sur leurs vies passant par des Vespa, des bars topless, de la décoration essentiellement en gris et en noir, de l’obsession de la propreté et des lignes symétriques de B. Madoff.

Un article divertissant, digne d’une série télévisée qui, toutefois, nous renseigne  sur la psychologie d’un fraudeur de haut niveau.

À  lire en cliquant sur le lien suivant:      Article de Fortune sur CNNMoney.

Hibernation fiscale

De retour après une période d’hibernation fiscale ou d’immersion fiscale.

dreamstime_3142193_tax1

Hameçonnage: un autre exemple

Un autre exemple d’hameçonnage:

  • En provenance de l’Afrique -Cote d’ivoire
  • 30 % de commissions
  • Transfert dans mon compte
  • C’est le premier que je vois qui fait appel au sentiment paternel…une histoire triste.
  • Un peu grossier mais sur la quantité de courriels envoyés, il suffit de quelques uns pour faire de l’argent…et on parle d’une commission de 30%.

ABIDJAN,COTE D’IVOIRE.

AFRIQUE DE L’OUEST.

 

CHER MONSIEUR,

 

JE M’EXUSE SI MON MESSAGE VENAIT A VOUS PARVENIR COMME UNE SURPRISE.CECI N’EST  PAS LE FRUIT D’UN HASARD , BIEN AVANT DE VOUS CONTACTER J’AI BEAUCOUP PRIE DI EU ET J’AI CHOISI VOTRE NOM PARMIS TANT D’AUTRES NOMS DUS A L’ESTIME ET LA NAT URE DES RECOMMANDATIONS QUI M’ONT DONNEE UNE IMPRESSION DE DIGNE PERSONNE HONO RABLE ET DE CONFIANCE  SUR QUI JE PEUX COMPTER FAIRE DES AFFAIRES JE ME NOMME  LORNA SYMI 22 ANS ET LA SEULE FILLE DES DEFUNTS MR ET MME JOSEPH SYMI ,BIEN AVANT QU’IL AIT ETE EMPOISONNE PAR SES ASSOCIES D’AFFAIRE PENDANT L ‘UNE DE LEUR RECONTRE PROFESSIONNEL SUR UN CONTRAT IMPORTANT D’EXPORTATION DE CACAO,MON PERE ETAIT MINISTRE DES RESSOURCES HUMAINES ET UN NEGOCIANT TRES RIC HE DE CACAO DONT NOTRE PAYS EST PREMIER PRODUCTEUR AU MONDE. QUAND A MA MERE, ELLE EST MORTE LE 21 OCTOBRE 1991,MON PERE M’A PRIS SI SPECIALE PUISQUE JE SUI S SANS MERE.

 

AVANT LA MORT DE MON PERE LE 24 JANVIER 2005 DANS UNE CLINIQUE PRIVEE ICI A AB IDJAN,IL M’A SECRETEMENT APPELE A SON CHEVET A LA CLINIQUE ET M’A DIT QU’IL A UNE SOMME DE $9,500,000 (NEUF MILLIONS CINQ CENTS MILLES DOLLARS AMERICAINS) D ANS UN COMPTE BLOQUE ET DANS UNE COMPAGNIE BANCAIRE ICI A ABIDJAN,ET M’A CONFI RMEE QUE JE SUIS L’HERITIERE DIRECTE DE LA SOMME EN BANQUE ET IL  EN OUTRE M’A  EXPLIQUE QUE C’ETAIT EN RAISON DE CETTE RICHESSE QU’IL A ETE EMPOISONNE PAR S ES ASSOCIES D’AFFAIRE,POUR CELA QUE JE DEVRAIS CHERCHER UN ASSOCIE ETRANGER DA NS UN PAYS DE MON CHOIX O? JE TRANSFERERAI CET ARGENT ET L’EMPLOIERAI POUR LE  BUT D’INVESTISSEMENT,(PAR EXEMPLE INVESTIR EN INDUSTRIE ET GESTION DE BIENS I MMOBILIERS).MAIS MON ONCLE PARTERNELLE ETANT INFORMEE DE CELA VEUT METTRE TOUT  EN OEUVRE EN ESSAYANT DE METTRE FIN A MA VIE POUR S’APPROPRIER DES BIEN QUE M ‘A LAISSE MON PERE.AINSI DONC JE VIS ACTUELLEMENT CACHE DANS UN HOTEL DE LA OU  OU JE VOUS ENVOIE CE MESSAGE D’AIDE AFIN QUE SI C’EST POSSIBLE VOUS PUISSIEZ M’AIDEZ LE PLUS RAPIDEMENT .AINSI DONC SANS HESITER JE ME FIES A VOUS ,AFIN QU E VOUS PUISSIEZ M’AIDER DE MANIERES SUIVANTES.

 

 

1)M’AIDER A TRANSFERER CET ARGENT DANS UN COMPTE EN SECURITE OU DANS VOTRE COM

PTE.

2) ET SERVIR DE GARDIEN DE CES FONDS.

3) GARANTIR MON EDUCATION(ECOLE)ET M’AIDER A TROUVER LES INVESTISSEMENTS ADEQU

ATS EN VUE DE GARANTIR MON AVENIR

D’AILLEURS, TRES CHER,JE SUIS DISPOSEE A VOUS OFFRIR 30% (TRENTH POURCENTS) DE

 TOUTE LA TOTALE SOMME COMME COMPENSATION D’EFFORT APRES QUE LE TRANSFERT REUS

SI DE CES FONDS SOIT TRANSFERER DANS VOTRE COMPTE NOMME J’ATTENDS IMPATIEMMENT

 UNE AIDE PARTICULIERE DE VOTRE PART S’IL VOUS PLAIT.              

 

MERCI ET QUE DIEU VOUS BENISSE,          

 

LORNA SYMI .

 

ECRIVEZ-MOI A MON E-MAIL PRIVE  (symi.lorna@gmail.com )

 

–<@nifty??>—————

??????????????????????????

Sir Allen Stanford et ses entreprises financières: fraude de 8 billions?

La fraude de la semaine implique  un “Sir”, des entreprises financières , une banque à Antigua et 30 000 investisseurs qui seraient floués dans une pyramide de Ponzi.

Le New York Times publie un article intéressant sur le profil de l’accusé de fraude, Sir Allen Stanford et de son implication dans le domaine bancaire. Il a fondé une banque aux Carraibles, un journal, ouvert des restos et est propriétaire du stade de soccer .  Personnage charismatique, riche, glamour, yatch de luxe, plusieurs jets privés, villas …etc. Un homme impliqué socialement, avec des amis politiciens , contribuant à plusieurs partis politiques , payant des lobbyistes et… pouvant lancer des objets lorsque choqué selon l’article du New York Times.

Source:  New York Times , cliquez ici pour lire l’article complet.

Bloomberg publie un article sur l’enquête de la SEC en cours , cliquez ici.

Fraude dans les PME: le risque est plus grand lors des récessions

Le risque de fraude dans une PME est beaucoup plus grand en période de récession:

Employee fraud — from check-forgery schemes to petty-cash theft — tends to rise during tough economic times, when workers are feeling financial pressure in their personal lives, experts say. And small companies are especially vulnerable because they often lack stringent internal controls to prevent fraud. Sometimes, managers at affected companies attribute lost funds to lower sales — never even suspecting foul play.”

“A lot of times a small business will close its doors, and may never know they were defrauded — that the problem wasn’t a declining economy, that employees were stealing,” says James D. Ratley, president of the Association of Certified Fraud Examiners, an antifraud trade group based in Austin, Texas.

Jeffrey Sklar, a partner at Bellmore, N.Y., accounting firm Sklar, Heyman & Company LLP, says in a tough economy employees may feel pressure to maintain a certain lifestyle, or they may succumb to pressure from family or friends who know they have access to cash at work. In some cases, they may resent a business owner who drives a fancy car when they’re struggling to make ends meet.

“Desperate people do desperate things,” he says.”

Source : The Wall Street Journal Online

Windfall

La santé financière et la survie d’une PME sont affectées directement par la fraude.

Bientôt sur le blog, une série d’articles sur les techniques de fraude dans les PME.

À suivre…

Enquête de la Security Exchange Commission: fraude de 8 billions?

Les journaux américains mentionnent tellement de découvertes ou d’enquêtes sur des présumées fraudes que ça devient des faits divers. La dernière en lice: une fraude présumée d’un banquier billionnaire texan contre 50 000 épargnants pour 8 billions de dollars. L’enquête est en cours et aucune arrestation n’a été effectuée.

À lire en cliquant ici: Huffington Post

Il semblerait que l’on parle d’une fraude de type pyramide de Ponzy.

Fraude fiscale: la justice américaine s’intéresse à des comptes bancaires en Suisse

La justice américaine s’intéresse à des comptes bancaires suisses détenus par des américains. On exige de la banque suisse USB qu’elle donne des informations sur 52 000 comptes secrets détenus par des américains :

UBS a en effet accepté mercredi de payer 780 millions de dollars pour solder une affaire d’évasion fiscale, et s’est engagée à livrer les identités des clients qu’elle avait aidés à échapper illégalement au fisc.”

…”UBS avait décidé en juillet de mettre un terme à son activité transfrontalière, qui selon les autorités américaines voyait «des banquiers suisses faire régulièrement le voyage aux États-Unis pour promouvoir le sceau du secret propre aux banques suisses auprès de clients américains intéressés par la dissimulation de revenus au fisc.”

Source: Cyberpresse

Serait-ce le début de la fin du secret bancaire qui fait la fierté des banques suisses?

À lire aussi ici: New York Times:

In the criminal investigation that led to this week’s settlement, the Justice Department had zeroed in on about 19,000 wealthy Americans. Those UBS customers had a combined $20 billion in assets at the bank, and may have evaded $300 million a year in federal taxes through UBS’s undeclared offshore private banking services.”

“As part of Wednesday’s settlement, the Justice Department received the names and bank records of about 250 wealthy American clients of UBS. According to people briefed on the matter, the department was preparing to indict several on charges of offshore tax evasion. A Florida federal judge is expected to approve the enforcement request in three to six months, which allows UBS time to appeal and ask for extensions.

Source : Le New York Times

Serait-ce le début de la fin du secret bancaire qui fait la fierté des banques suisses?

Piratage sur internet de chansons et de films : des broutilles?

dreamstime_7058886Avez-vous déjà téléchargé  une chanson sur internet , sans payer? Un film?  Les logiciels que vous utilisez sont-ils des copies piratées? Pourquoi payer 25$ pour un Dvd quand je peux l’avoir pour presque rien?

Imaginez que lorsque vous allez acheter un dvd ou un cd de votre artiste préféré vous pourriez le télécharger illégalement  ou que vous pouvez avoir la suite Microsoft Office pour 50$ ( copie illégale) au lieu de la suite complète à 995$? C’est tentant, c’est facile ( proximité) et le risque de se faire prendre est quasi nul ( sans risque) et que de toute façon, il n’y a rien là, tout le monde le fait, ( je le mérite, la société me doit bien ça, je paie déjà assez d’impôts, ils sont encore plus voleur que moi …etc).

Et si , au lieu de télécharger des copies illégales, vous aviez les mêmes conditions ou le même genre d’ environnement pour frauder votre patron? ou vos créanciers? ou des partenaires d’affaire ou votre associé?

Nous avons, ci-dessus, les 3 grands ingrédients communs à toutes les fraudes: la proximité ou la possibilité de faire, le sentiment que je ne me ferai pas prendre et que je le mérite et que je sauve de l’argent. Aucune différence entre la petite fraude individuelle ou les grandes fraudes telles que celle de Lacroix, Madoff et autres. La seule différence est l’ordre de grandeur de la fraude. Les motifs sont les mêmes. il n’y a pas un vieux dicton qui dit : qui vole un oeuf vole un boeuf?

Le téléchargement illégal , événement individuel que certains considèrent insignifiant est d’une ampleur gigantesque à l’échelle du net. En France, le téléchargement illégal atteint 500 000 vols de films par jour. Un article du journal Le monde ( cliquez ici) de Luc Besson ( le réalisateur, producteur et scénariste)  :  Halte au piratage à grande échelle via internet:

Certains internautes se cachent derrière une idéologie, celle de la “culture gratuite”, oubliant au passage les centaines de milliers de salariés qui vivent de ce secteur. Grâce à une prise de conscience collective, le gouvernement s’apprête enfin à faire voter un dispositif qui permettra de punir les auteurs de ces vols.”

En plus de la personne qui télécharge illégalement, il y a le site qui vend à rabais ou qui donne, l’hébergeur qui reçoit une somme d’argent, les sites qui vendent de la pub à ces entreprises. Il y a plusieurs acteurs d’impliquer dans ce genre de traffic.

Et pendant ce temps là, toute une industrie de la culture et du divertissement ou même de l’informatique , les employés, les salariés, les auteurs, les artistes ont de la diffciculté à survivre.

Luc Besson termine par :

“Il faut que cesse l’hypocrisie qui permet à de grandes institutions françaises et internationales de gagner de l’argent sur le dos de créateurs qui ont perdu, rien qu’en France, 1 milliard d’euros en 2008 à cause du piratage d’oeuvres cinématographiques sur Internet. Le cinéma continue à vivre en France grâce à quelques professionnels passionnés qui réinvestissent en permanence ! La loi doit défendre ces artistes. Une société qui ne protégerait pas le talent et la passion de la cupidité et du cynisme serait une société à bien des égards désespérante, et le désespoir est une maladie que la France ne peut plus se permettre d’attraper.”

( source:  www.lemonde.fr)

Pour des statistiques au Québec , voir le site de l’ Adisq en cliquant ici.


Lu: Business Fairy Tales – Grim Realities of Fictitious Financial Reporting

Un livre détaillant les “autopsies” de certaines fraudes et arnaques célebres: Sunbeam, Enron, WordCom, Xerox, Krispy Kreme, etc. mais d’un point de vue technique, comptable .

Le point intéressant c’est que l’auteur , un comptable, montre les signes ou les “red flags” qui permettent d’identifier des transactions douteuses.

Intéressant , mais pour les comptables ou gens ayant de bonnes notions financières et comptables.

Profil des victimes: pyramide de PonzI

Pourquoi les gens se font embarquer dans des pyramides ( de Ponzi ) ou croient les gens qui leurs promettent des taux de rendement “trop beau pour être vrai”?

J’ai eu l’occasion de mettre en garde des gens qui me parlaient  de leur volonté d’investir dans des placements “sans risque” avec des rendements de 20%, 30% et 50% . Plusieurs fois, après mes avertissements de prudence, les personnes me disaient que j’était folle de ne pas faire comme eux et d’investir et que je ne comprenais probablement rien à la finance. Par la suite, n’ayant plus de nouvelles des plus convaincus j’apprenais leurs pertes financières ou même leur faillite. C’était vraiment “il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre”.

Un article dans le Wall Steet Journal ,  écrit par un psychologue, sur ce que ce dernier appelle la “gullibility” ou la crédulité , naïveté:

“Why We Keep Falling for Financial Scams

Intelligent people have long been ruined by frauds. Psychologist Stephen Greenspan, who specializes in gullibility, explores why investors continue to be swindled — and how he came to lose part of his savings to Bernard Madoff.”

L’auteur a perdu 30% de son fonds de pension en l’ayant placé chez Madoff:

“I suspect that one reason why psychologists and other social scientists have avoided studying gullibility is because it is affected by so many factors, and is so context-dependent that it is impossible to predict whether and under what circumstances a person will behave gullibly. A related problem is that the most catastrophic examples of gullibility (such as losing one’s life savings in a scam) are low-frequency behaviors that may only happen once or twice in one’s lifetime. While as a rule I tend to be a skeptic about claims that seem too good to be true, the chance to invest in a Madoff-run fund was one case where a host of factors — situational, cognitive, personality and emotional — came together to cause me to put my critical faculties on the shelf.”

Lu: “Corporate Crooks : How Rogue Executives Ripped Off Americans…and Congress Helped Them Do It”

Un livre à lire.  Greg Farrel est un journaliste d’enquête  pour le journal  USA Today  et  se spécialise dans les fraudes des cols-blancs.

Très bien écrit, facile à comprendre, juste assez de détail pour comprendre l’environnement dans lequel se trouve les hauts dirigeants financiers, les courtiers et les analystes des marchés depuis 1980.

L’auteur explique les gestes posés, les acteurs, les dérèglementations qui ont amené cette situation. La modification des salaires fixes vers une rémunération par des options d’achat d’actions qui incitent à trafiquer les livres et à frauder les investisseurs. La dérèglementation et les pressions politiques. Les faibles effectifs de la Security Exchange Commission (SEC), et comment cette dernière a peu de budgets , peu de comptables et avocats pour exercer sa surveillance.

La corruption à tous les niveaux avec peu de moyens pour la contrer.

Le livre a été publié en 2006 , peu après les scandales d’Enron et de WordCom et l’auteur prévoyait d’autres scandales à l’horizon même après l’adoption de la loi Sarbannes-Oxley.

L’auteur donne , dans sa conclusion, les conseils suivants:

  • Soyez sceptique
  • Trouvez comment l’entreprise gagne son argent
  • Ne croyez pas  quand les dirigeants d’entreprise disent avoir trouver une “autre façon de faire des affaires”
  • Il faut  protéger ceux qui dénoncent
  • Pour les employés de ces entreprises: attention à ne pas se retrouver  pris dans le conflit de fermer les yeux pour  garder son emploi ou même d’être complice en trafiquant les livres pour que ça paraise mieux
  • Plus de fonds ( pour engager des employés compétents et en plus grand nombre)  et de pouvoir pour la SEC et des bonis pour les employés pour les motiver à trouver les fraudes ( car ils sont beaucoup moins bien payé que dans le privé).
ua-7044257-1